ANGOLA JANGA D’SALETE, MARCELO D'SALETE, ça et là

ANGOLA JANGA D’SALETE, de MARCELO D’SALETE, ça et là

Titre original : Angola Janga, uma historia de Palmares (Brésil)

Traduction de Dominique Nédellec

Angola Janga, c’est « la petite Angola » ou, comme il est écrit dans les livres d’histoire, Palmares. Pendant près de cent ans, il y eu en plein Brésil un royaume africain indépendant, le plus étendu de tous les quilombos, qui rassembla jusqu’à 30 000 habitant(e)s. Macaco, la capitale d’Angola Janga, aurait eu une population équivalente à celle des plus grandes villes brésiliennes de l’époque.

 

Créé à la fin du XVIe siècle dans l’état du Pernambouc autour de petits villages d’esclaves marrons, Angola Janga a longtemps résisté aux attaques des Hollandais puis à celles des forces coloniales portugaises. Cible de la haine des colons, c’était aussi un symbole de liberté pour les esclaves jusqu’à sa destruction en 1695. Son plus grand roi, Zumbi, est devenu une véritable légende et a inspiré la création du jour de la conscience et de la résistance afro-brésilienne (consciência negra).

 

Pendant onze ans, Marcelo D’Salete, auteur de Cumbe, a mené des recherches pour pouvoir raconter l’histoire de cette rébellion, une référence majeure de la lutte contre l’oppression et le racisme au Brésil. Le résultat est un grand roman historique, le portrait d’un moment décisif de l’histoire de ce pays et une épopée qui dévoile l’incroyable résistance de ces hommes et femmes insoumis(e)s.